Hors-Séries

>>Résumés One-shots hors-série Captain Tsubasa de Yôichi Takahashi<<

( Cliquez sur l'image pour l'agrandir )

Moi, Taro Misaki

I- Moi, Tarô Misaki (Boku Wa Misaki Tarô)
Ce premier one-shot de Captain Tsubasa se place chronologiquement en même temps que le tome 13 de Captain Tsubasa et nous conte la vie de Tarô Misaki après son départ de Nankatsu.
Ichirô Misaki, peintre paysagiste itinérant, a depuis peu démménagé de Nankatsu avec son fils Tarô. Ses toiles font l'objet d'une exposition et elles ont de plus en plus de succès. Il envisage cependant de démménager une fois de plus, vers la France cette fois-ci. Mais c'est à ce moment que son ex-femme Yumiko, décide de réapparaitre. Elle voudrait bien revivre avec Tarô qu'elle avait abandonné dès la naissance...
Nous découvrons ensuite le nouveau club de Misaki: Nishimine emmené par le jeune Kazuo Kodama. Cette équipe a vu son niveau considérablement augmenter depuis l'arrivée de Misaki. Nous faisons également la connaissance du jeune Mitsuru, plus doué pour les études que pour le foot selon sa mère. Ce dernier est remplaçant et a du mal à se faire accepter par ses camarades. Cependant Misaki va tout faire pour l'intégrer et le faire progresser.
Le soir, Tarô rentre chez lui et apprend que sa mère est revenue. Il apprend qu'il a maintenant un beau-père, Kôji Yamaoka, et une demi-soeur Yoshiko. Il refuse catégoriquement de retourner vers sa mère qui l'a autrefois lâchement abandonné... Mais Ichirô lui explique que cela n'est pas aussi simple et qu'il devrait au moins la rencontrer...
Le lendemain a lieu un match amical opposant Nishimine à l'équipe de Matsuura. Mitsuru arrive à se libérer de sa mère et est présent sur le banc. Au cours du jeu un joueur de Nishimine se blesse et Mitsuru fait alors son entrée. Au prix de nombreux efforts il parvient enfin à marquer et intègre ensuite définitivement l'équipe suite au départ de Misaki...
L'histoire se termine sur l'arrivée de Tarô et de son père devant la maison des Yamaoka. Tarô décide finalement de ne pas revoir sa mère pour le moment et de partir en France avec son père...

On trouve également dans le volume deux histoires n'ayant aucun lien avec le monde de Captain Tsubasa: Basuke, une histoire de Basketball ainsi que 100M Jumper 2, une histoire de saut à ski suite de 100M Jumper... A noter cependant une apparition en guest-stars de Matsuyama et de Yoshiko dans 1OOM Jumper 2, l'action se déroulant à Hokkaidô...

Captain Tsubasa World Youth Spécial

II- Captain Tsubasa World Youth Spécial (Saikyô no Teki Hollanda Youth!)
L'histoire se déroule entre le tome 37 de Captain Tsubasa et le tome 1 de Captain Tsubasa World Youth. Le volume présente en fait trois histoires dont deux ne sont pas sur Captain Tsubasa (Chibi sur la boxe et Défi sur la Face Nord à propos du ski).
La première partie s'attarde tout d'abord sur le championnat national des lycées. Petit rappel des transferts de notre génération en or japonaise: Tsubasa a quitté le Japon et a rejoint le São Paulo FC au Brésil. Le quatuor gagnant Hyûga, Wakashimazu, Sawada et Sorimachi est maintenant complet au lycée de Tôhô. Nankatsu maintenant emmené par Ishizaki, a perdu Tsubasa mais a retrouvé Misaki, Nitta et l'ex-quatuor d'Ohtomo. Matsuyama et Oda ont rejoint le lycée Furano, Jitô et Sano celui de Kunimi, les Tachibana celui de Akita et enfin Sôda et le gardien Nakanishi celui de Tatsunami. Nous apprenons que Tôhô rejoint Nankatsu en ayant battu difficilement les autres. Hyûga a été malmené face à Sôda, Nakanishi, Jitô et Matsuyama. La finale oppose donc les deux éternels rivaux. Elle se solde sur la victoire de Tôhô et de Hyûga se vantant d'être devenu invincible depuis le départ de Tsubasa...
Nous sommes ensuite projetés sur le terrain de la sélection cadette japonaise où l'on apprend qu'elle a décidé d'effectuer une série de trois test-matches face aux Pays-Bas absents du dernier tournoi de Paris. Le Japon est donc amputé de Tsubasa encore au Brésil et de Wakabayashi resté en Allemagne suite à un match opposant les Pays-Bas à la sélection d'Allemagne. La sélection orange arrive donc au Japon, emmenée par son capitaine et milieu de terrain Ruud Klismann. Nous apprenons par la suite que les nippons se sont inclinés 6-0 et 7-0 lors des deux premiers test-matches... Nous découvrons alors les moteurs des victoires néerlandaises: en plus du capitaine Klismann nous découvrons donc Gert Keizer, le renard des surfaces, Johan Rensenbrink, un attaquant calme et serein, ainsi que le tandem des géants en défense: le défenseur Leon Dikk et le gardien Hans Dolman.
L'équipe coachée par Mikami et Misugi est donc démoralisée par ces défaites cuisantes. Mais elle reprend finalement confiance en elle avec l'arrivée de Tsubasa pour le dernier match. L'équipe batave ne se méfie pas de ce nouveau joueur et va en faire les frais en encaissant leur premier but de leur tournée sur une action collective nippone. Klismann réussit finalement à égaliser avant la mi-temps. Lors de la deuxième période le Japon se réveille définitivement et sur un but de Misaki les deux géants se blessent en se téléscopant. C'est alors un déluge de buts: Hyûga, Misaki, Tsubasa, Matsuyama, Nitta, Sôda, les Tachibana, Sorimachi marquent tous! Le match s'achève sur le score de 10 à 1 en faveur du Japon. Klismann dit adieu au Japon et leur donne rendez-vous à la prochaine World Youth, tournoi international junior. Tsubasa devant affronter un certain Carlos Santana retourne au Brésil également.
L'histoire s'achève sur l'arrivée de Klismann et de ses coéquipiers à l'aéroport de Amsterdam. Ils croisent alors un certain Brian Cruyfford qui se révèle être le véritable capitaine de la sélection néerlandaise. Il jure que ses coéquipiers prendront leur revanche à la World Youth!


Les One-shots suivants n'ayant pas été édité sur papier et pas en français les résumés seront donc beaucoup plus courts sorry...


Ces prochains Hors-Série sont tous intemporels car on ne peut les placer chronologiquement

Captain Tsubasa Millenium Dream

III- Captain Tsubasa Millenium Dream
Ce court volume était offert avec un des tomes japonais de Road To 2002. Il présente l'aventure imaginaire de l'équipe nationale du Japon aux Jeux-Olympiques de Sydney en 2000. C'est une sorte de délire de l'auteur en raison des clubs de nos nippons ou encore du parcours gagnant du Japon un peu imaginaire vu son niveau dans la réalité.
Le volume débute donc sur la finale des JO opposant le Brésil au Japon. Nous trouvons dans l'équipe du Brésil de vrais stars comme Riveldo, Roberto Carolus, Romeldo ou encore Didda mais aussi Carlos Santana auteur du but donnant à son équipe l'avantage. Le Japon, emmené par Philippe Troussier, ssouffre car jouant très défensif. On trouve de vrais joueurs réels comme Nakata, Nakamura, Ono. Tsubasa, Hyûga, Aoi et Wakabayashi ont également été sélectionnés. Wakabayashi défend courageusement, Hyûga n'a toujours pas eu de ballon, Aoi est sur le banc et Tsubasa est absent à cause d'une blessure. C'est alors l'occasion d'un flash-back du parcours du Japon. Après des matches de préparation et les matches de groupe, les nippons se qualifient finalement en demi-finale face à l'Espagne. Le Japon se qualifie grâce à deux buts de Hyûga mais c'est lors de ce match que Tsubasa se blesse gravement. Avec l'accord de Troussier, il rejoitnen secret Misaki alors joueur du PSG qui doit lui présenter une personne. Il s'agit de Shunkô Shô international chinois qui propose à Tsubasa de soigner sa blessure par l'acupuncture. Il lui présente également les risques d'un tel traitement mais Tsubasa accepte quand même. Il fait alors son entrée en cours de match, en même temps que Aoi, à la suprise de tous.
L'équipe nippone se métamorphose alors avec l'entrée de Tsubasa. Les japonais arrivent finalement à égaliser sur une superbe action de Tsubasa et Hyûga. Le Brésil annonce qu'il n'a pas encore perdu! Mais le match s'arrête sur le retour des douleurs de Tsubasa... Nous découvrons que l'histoire vécue était en fait un match de jeu vidéo joué par un enfant.
A noter que ce One-Shot a été dessiné par Takahashi pour encourager l'équipe du Japon pour les JO de Sydney...

Captain Tsubasa Final Countdown

IV- Captain Tsubasa Final Countdown
Ce One-Shot a pour trame un match amical opposant l'équipe junior du Japon à l'équipe pro des Pays-Bas. L'équipe nippone est une dream-team: Wakabayashi dans les buts, Misugi-Akai-Sôda-Jitô en défense, Tsubasa-Misaki-Matsuyama-Aoi en milieu de terrain et Hyûga et Nitta en attaque. L'équipe batave possède de vrais stars comme Davi, Luikal, Overus, Var Len Fort, Van Nistel mais aussi la star junior Brian Cruyfford!
Ce One-Shot se révèle trop court... En effet c'est à ce jour la seule histoire où l'on voit le jeune prodige hollandais en action!... Et quel dommage car on en redemande!
Cruyfford arrive donc à marquer un but somptueux pour son équipe non qualifiée pour la Coupe du Monde 2002. Hyûga égalise rapidement. Tsubasa réencourage donc ses coéquipiers, et Cruyfford en reste émerveillé... Le match se termine donc sur ces encouragements mutuels... dommage cela partait bien...

Captain Tsubasa F.C.R.B. Stadium Opening Match

V- Captain Tsubasa F.C.R.B. Stadium Opening Match
Sans doute le One-Shot le plus décevant car beaucoup trop court!!! 15 pages à peine! Cette histoire fut rédigée pour l'inauguration du stade du FC Real Bristol un club réel.
Quoi dire donc sur cette histoire... Voilà les deux équipes: la première est composée de Tsubasa et de ses amis appelée Tsubasa Friends; la deuxième le FC Real Bristol (imaginaire pour l'occasion) est composée des meilleurs rivaux de Tsubasa.
Voilà les compositions:
Tsubasa Friends: Gardiens: Wakabayashi et Morisaki, Défenseurs: Misugi-Ishizaki-Urabe, Milieux: Tsubasa-Misaki-Matsuyama-Aoi-les Tachibana-Izawa-Rivaul-Kaltz-Radunga, Attaquants: Kisugi-Taki-Santana-Pepe
FC Real Bristol: Gardiens: Wakashimazu et Hernandez, Défenseurs: Jitô-Sôda-Akai-Gentile, Milieux: Sawada-Sano-Shô-Levin-Cruyfford-Pierre-Natureza, Attaquants: Hyûga-Nitta-Sorimachi-Schneider-Hino-Napoléon.
Le match débute (et termine donc...) sur l'engagement du FCRB. Schneider tire rapidement au but mais Wakabayashi repousse. Hyûga reprende rapidement et marque le seul but visible du One-Shot... Trop court vraiment...

Captain Tsubasa Golden Dream

VI- Captain Tsubasa Golden Dream
Ce One-Shot lui non plus non terminé (décidément!) nous présente un match amical opposant le Jubilo Iwata de Misaki au FC Barcelone de Tsubasa! Le Golden Combi s'affronte enfin!
Les joueurs du Jubilo décident de donner le brassard de capitaine à Misaki, ce match revêtant une teneur particulière pour ce joueur. Ils décident également d'aligner Ishizaki et Urabe habituellement remplaçants pour qu'ils puissent également affronter leur ancien coéquipier.
L'équipe renouvellée du Barça arrive rapidement au Japon. Rivaul est parti mais nous apercevons en revanche Saviola et un certain Ronaldinho...
Le match trop court car non fini débute finalement. Tsubasa et Misaki sont heureux de s'affronter. Le Barça joue très bien et c'est finalement Tsubasa qui ouvre le score! Le hors-série s'achève sur la remotivation de Misaki....

Captain Tsubasa Allstar Game

VII- Captain Tsubasa Allstar Game
Sans doute le meilleur de tous les One-Shots non publiés en France! Pourquoi? Sa longueur et son rythme très probablement... Ce court récit nous narre donc un match amical entre le Japon et une sélection de 24 meilleurs joueurs du monde! Sa particularité est que ce sont les fans qui ont pu choisir qui jouerait en votant sur internet...
Les japonais coachés par Kôzô Kira sont les 25 ayant participé à la World Youth amputés du défenseur Shingo Takasugi. La sélection Allstar est coachée par Erick Van Saal, entraineur du FC Barcelone. Voici la composition: Gardiens: Müller et Hernandez, Défenseurs: Gentile-Zangiev-Kaltz-Owairan-Radunga, Milieux: Rivaul-Santana-Natureza-Shô-Levin-Pierre-Cruyfford-Diaz-Schester-Davi-Zedane, Attaquants: Schneider le capitaine et Hino-Pascual-Margus-Napoléon-Victorino.
Le match se déroule sur le récent stade de la J-Island. Le Japon domine rapidement les hostilités et marque le premier avec Hyûga graâc à une superbe passe décisive acrobatique de Nitta. Les Allstar réagissent rapidement. Le Trio brésilien "NRS" comme Natureza-Rivaul-Santana attaque de plus belle et Schneider finit par marquer sur un ballon repoussé par Wakabayashi après un redoutable Twin Shoot brésilien. Leur défense n'est pas en reste en se mettant à 6 sur Tsubasa; Müller arrête également une reprise de Hyûga et jure de ne plus se faire surprendre.
La mi-temps voit le renouvellement complet des deux équipes, étant un match amical. Wakashimazu repousse courageusement les interventions des attaquants comme Hino, Napoléon ou encore Victorino... Mais c'est alors que Ishizaki marque contre son camp!... Tsubasa remotive ses troupes et repart à l'attaque. Il se retrouve finalement devant les buts adverses gardés par Hernandez. Ce dernier repousse une première tentative mais Tsubasa réussit finalement à marquer le but de l'égalisation!
La fin du match est sifflée. C'est alors que Tsubasa parle avec les deux coaches et d'un commun accord ils décident de rallonger le match avec la possibilité de faire revenir les joueurs remplacés... Le match s'arrête sur cette belle décision! dommage dommage...